Octobre Rose et les paillettes…

L’après cancer du sein et s’y on en parlait: Fabie en parle … et elles sont nombreuses,  leurs témoignages se perdent souvent sur la toile…

« Le cancer du sein, cela se soigne bien, maintenant. C’est la phrase clé qui m’a habitée lorsque l’on m’a découvert cette fichue maladie !

Dans ma tête, je me soignais, en faisant tout ce qui était préconisé: mastectomie, chimiothérapie, rayons, alors oui, très vite ce serait une étape à oublier!

Cancer du sein et après…

Quelles sont  les conséquences psychologiques des traitements et de leurs séquelles.; et le lymphœdème, qui est invalidant et empêche d’oublier cette maladie, et m’a aussi empêchée de continuer à travailler…

L’insensibilité du sein reconstruit, pèse parfois, même si avoir un sein reconstruit est un vrai bonus, car la prothèse, pfffff….

Le poids pris à cause de l’hormonothérapie, et l’inactivité.

Alors oui, psychologiquement c’est lourd, et la maladie reste présente à l’esprit.

Chaque ennui de santé nous fait nous demander : « et si c’était des métastases? » Et oui, parce que nous sommes bien placées pour savoir que cela n’arrive pas qu’aux autres !

Mais les « bien-portants » comprennent difficilement ces craintes qui nous habitent.

Plus de traitement = on est guéri, il faut passer à autre chose! Alors nous nous isolons encore plus, pour ne pas les ennuyer avec nos états d’âme.

Le cancer du sein se soigne MIEUX, mais pas si bien que cela….Et il n’y a pas « un cancer du sein » mais « des cancers du sein », alors il faut éviter de généraliser. »