Les dépendances et les addictions

1 ) Définition

La dépendance serait quelque chose de volontaire, L’addiction c’est + fort, elle génére le manque, c’est incontrôlable ; vide ; impérative.

La dépendance c’est plus doux, quant à l’addiction, ce serait plus violent, au point de mettre sa vie en danger, ou celle des autres.

2 )A quoi peut on être accro ?

A la cigarette, à la religion, aux drogues, au sucre, à l’alcool, aux jeux – vidéo, casino, internet, à gratter, etc au travail, au vol (cleptomanie) au sexe, à la nourriture aux médicaments, aux achats aux émotions fortes, à l’adrenaline, aux séries télévisées….

. Y a t il Dépendance unique ou poly dépendance ?

Y a t il des prédispositions à l’addiction ?

Génétiques, oui mais rares, Héréditaires, sans doute.

Y a t il des addictions plus graves que d’autres ?

Il y a des addictions « mondaines », « bien vues » Certaines addictions sont « gênantes » pour les autres

Les addictions mondaines :

L’alcool mondain (apéritif)

La marie Jeanne

La cigarette la cocaïne

Le jeu en salle

Le shopping « achat compulsif ».

Est ce que toutes les addictions générent une transformation des neuro-transmetteurs ?  Probablement.

3) Les conséquences des addictions :

  • Sur soi-même : La ruine, l’isolement ; Le vol, la mort, La prostitution, La marginalisation, Le meurtre, Porter atteinte à son intégrité physique, Etre enfermé dans un groupe de gens ayant la même addiction.
  • Sur l’entourage : le rejet, (divorce, incompréhension, haine…) La ruine, La depression.

4 ) comment se séparer d’addictions ?

  • s’en apercevoir,
  • décider (avoir un objectif) tout seul ou se faire aider – rejoindre un groupe, –
  • se faire aider – aller voir un professionnel.
  •  Tenir. Déménager, changer de relations.

5 ) Attention à la co-dépendance ! Guérir les comportements que l’autre et son addiction ont généré chez le conjoint, les proches, une co-dépendance.

6)Comment se protéger d’une personne dépendante ? Par l’éloignement si la personne est dans le déni. Pas d’autres solutions.

7 )Dépendance à quelqu’un : On se laisse influencer, On perd sa personnalité Attendre tous les moments avec l’autre, au point de ne plus rien faire d’autre ou presque. Perdre une partie importante de la confiance en soi, Se ruiner financièrement, physiquement, moralement. Cela peut rendre malade, jaloux, paranoïaque.

8 ) De qui peut on être dépendant (à l’extrème) ; son profil :

  •  Des parents : quand ceux ci refusent de couper le cordon, sont trop protecteurs, trio intrusifs. Ils n’ont pas su mettre en place une éducation différente de celle qu’ils ont reçu, quand les parents n’accordent pas assez d’attention ou une attention mal orientée.
  •  De ses enfants : quand les parents ne sont pas assez décisionnaires ;
  • De ses animaux domestiques : Impression de vide, quand ils ne sont pas là, Ce sont eux qui gérent le timing de la maison ; – Ils peuvent martyriser leurs maîtres.
  •  D’un gourou, d’un « guide » : on lui donne beaucoup d’argent, il se rend indispensable, il sait décéler les faiblesses même chez les gens équilibrés, il a un beau discours.
  • D’un conjoint : – quand on ne peux pas se passer de l’autre ; – c’est être dépendant de l’amour, du sentiment amoureux, – c’est quand on a été rejeté dans l’enfance, – dépendance financière, – dépendance à notre image dans le regard de l’autre, – du statut social, – d’un sentiment de protection. – :D’un(e) ami(e) toxique : – on a besoin de son avis, – on perd son libre arbitre.
  • D’un employeur : – il nous fait faire n’importe quoi, – harcelements (moral et sexuel)
  • Le pervers narcissique : – domination sexuelle, – souffle le chaud et le froid, – il destructure et détruit pour mieux « sauver », – il fait le vide autour de soi, – il est exclusif, – on adopte des comportements similaires, (le P.N. Déteint), – il est difficile à identifier, – il est « doué », – il nous fait culpabiliser, – il est caméléon, très bon acteur.

Les Phobies

Les Phobies

1- Définitions :

Aversion très vive, peur instinctive,

Peur irraisonnée, à la limite de la panique,

Génére des troubles importants, peut provoquer un malaise.

2 – De quoi est on phobique ?

Du vide, Du confinement,

de l’ascenseur, des microbes, virus,

du dentiste, de la maladie,

des prises de sang, de l’étrange – xénophobie,

des piqures, de l’eau

de la foule, de perdre l’être aimé

de se perdre, des oiseaux

des hôpitaux, prise de parole en public

de la vitesse, des examens (scolaires)

de ne pas se reveillelr

3- Les effets et signes extérieurs et les conséquences.

Panique : Paralysie,

Hurlements

S’enfuir quoi qu’il arrive,

incapacité à parler.

Signes physiques : Palpitations,

Transpirations

Tremblements,

Tétanie

Limite les choix :

Gènère des évitements :

Tout oublier :

Cela isole : Avoir des phobies génère de la honte, des complexes

Mettre les autres dans l’embarras.

4 – Les moyens de surmonter :

Des médicaments béta bloquants

Les objets contra phobiques

Le geste magique

Les manies

L’hypnose

La relaxation / la respiration

La sophrologie

L’auto suggestion.

Avoir une personne ressource dans certaines circonstances

Le coup de pied au cul thérapie.

6 – Lutter contre les phobies :

Les domestiquer en répétant de nombreuses fois,

Génèrer la maitrise de la situation

7 – Les bénéfices secondaires :

C’est une excuse

un confort,(pouvoir refuser)

attirer la sympathie, l’intérêt

se sentir valorisé(e) lorqu’on reussit à vaincre la phobie.

LES BENEFICES SECONDAIRES DE LA MALADIE

  • On trouve avantage après la maladie

    • ce qu’on ne fait plus :

      – ménage

      – courses

      -l es trucs pénibles

    • on apprend le système D pour se ménager au quotidien

    • on rencontre des gens que l’on apprécie, avec qui on partage des expériences fortes, et que l’on n’aurait pas rencontré sans la maladie.

    • on peut faire partie d’une association de malades, d’intérêt public.

    • enfin penser à soi, à prendre soin de sa santé, avoir des activités sportives, culturelles.

    • Trouver en nous les ressources que l’on ignorait avoir.

    • on a le droit de se laisser aller, de pleurer, de renoncer un temps.

    • on fait le tri dans son entourage, « ça permet de tester le produit »

    • on sait alors sur qui on peut compter,

    • ça permet parfois de resserrer les liens.

    • on découvre les gens sous un jour insoupçonné

    • en bien (on garde) en mal (on balance)

  • Ce que l’on y a gagné :

      1. s’occuper de soi

      2. c’est un signal d’alarme, un moyen de se rendre compte de ce qui ne nous convient pas dans notre vie

      3. on sait repérer les signaux précurseurs pour être capable de lever le pied avant d’aller trop loin

      4. on apprend à se connaître

      5. on a du monde pour s’occuper de soi

      6. ça permet de s’ouvrir aux autres

      7. ça nous apprend l’humilité, on n’est pas « tout puissant »

      8. on sait peut être mieux se comporter avec autrui.

  • Les bénéfices secondaires pour l’entourage :

        • de rendre compte des sentiments vrais que l’on éprouve pour la personne malade

        • se rendre compte de sa capacité à supporter…..

        • faire le tri des gens sur qui l’on peut vraiment compter.

        • Gagner un rôle protecteur, un statut plus important

        • passer plus de temps avec sa mère, son père…..

        • passer plus de moments privilégiés

        • avoir plus de conversations profondes..

  • Les bénéfices secondaires des soignants/accompagnants :

      • recevoir des mercis

      • être content que les malades aillent mieux.

Présents au groupe de parole : Michèle Dupuy, Colette, Marie Claude, Michéle Diet, Jean Marie, Martine Heim, Sylvie, Elisabeth, Martine Ch, Fabrice.

2017: quoi de neuf ?

Meilleurs vœux à tous et à toutes pour cette année qui s’annonce compliquée au vue des réformes santé… Essayons de nous maintenir en bonne santé pour passer à travers les mailles des augmentations, déremboursements et autres réjouissances…

Les nouveautés en ce début d’année:

  • atelier chant :2 mercredi par mois
  • atelier expression corporelle: 1 mardi  par mois
  • atelier activités créatives: 1 mardi par mois

Les classiques:

  • yoga: tous les vendredis
  • gym adaptée: 2 mardis par mois
  • groupe de parole : 1 jeudi par mois

Les ateliers sont adaptés à toute personne malade, fatiguée, atteinte de handicap et à nos bénévoles.

Charlotte Toussaint

Charlotte Toussaint, aide-soignante, est plus connue sous le nom de Chacha Chérie : créatrice et présidente de l’association « Les dames de charmes » à Saintes (17) depuis 2013. (Association d’effeuillage burlesque) De cette expression corporelle, qu’elle pratique depuis plusieurs années elle a trouvé le goût du lâché prise et de la construction de soi.

Son environnement professionnel lui permet de comprendre les femmes malades., elle a travaillé en service d’oncologie et hématologie en Ile de France.

Depuis 2013, elle accompagne Les Enchanteuses dans leurs manifestations publiques par des représentations.

Cette année suite à un souci de santé, Charlotte se rapproche davantage des Enchanteuses : elle participe pour son bien être à l’atelier yoga, au groupe de parole…

Très vite elle souhaite s’investir différemment : elle est capable aussi bien d’accompagner les adhérents malades que de mettre en place une manifestation.

Charlotte a les compétences sociales et organisationnelles nécessaires pour être missionnée sur un poste de chargée de projet et de débuter une formation à l’Education Thérapeutique du Patient.

Elle vient d’ obtenir un  Certificat en Éducation Thérapeutique du Patient niveau praticien

et pour 2017 ses projets sont

–          Poursuivre sa formation ETP en s’inscrivant sur un diplôme universitaire

–          Coordonner et  administrer les projets d’accompagnement et  évènementiels 2017 de l’association

_DSC2011

 

Cabaret 2016

Soirée Cabaret : L’Envolée Rose

Cette année 2 associations ont travaillé ensemble sur ce projet tout au long de l’année., supervisé par l’ US Danse et Fitness.

Les Dames de Charmes est une association d’effeuillage burlesque dont le siège social est à Saintes. Elle propose entre autre des ateliers d’initiation et chorégraphique d’effeuillage burlesque. L’effeuillage burlesque étant une expression corporelle où la personne se déshabille avec une mise en scène. La nudité est respectée par des nippies ou caches tétons.  Les Dames de Charmes sont sollicitées par les Enchanteuses pour participer à différentes manifestations publiques par des représentations entre autres pour leur Octobre Rose. Cette année, les Dames de Charmes souhaitent s’investir différemment dans les projets des Enchanteuses, Charlotte Toussaint, la présidente rejoins Les Enchanteuses sur une mission bénévole de chargée de projet.

Depuis 2008, l’association Les Enchanteuses s’appuie sur son expérience d’accompagnement et sur l’expérience professionnelle de ses partenaires, pour proposer une prise en charge adaptée à chacun.

Depuis 2011, l’association permet à des personnes malades de découvrir une large gamme d’ateliers individuels et collectifs adaptés à leur situation : en 2016 l’atelier phare est le Conseil en Image et son défilé de mode.

En 2010 Les Enchanteuses ont introduit le concept d’Octobre Rose à Saintes en organisant plusieurs manifestations chaque année au mois d’octobre.

Cette année en soutien aux femmes victimes d’un cancer du sein nous dénonçons le pinkwashing :

(Expression critique décrivant l’utilisation (abusive) de la couleur rose (pink) par une entreprise, à dessein pour évoquer son soutien à la recherche sur le cancer du sein. Alors que dans les faits son investissement est inexistant ou simplement motivé par des ambitions commerciales. La couleur rose est symboliquement la couleur systématiquement attribuée à la recherche sur le cancer du sein aux États-Unis)

Le programme de la soirée du samedi 15 octobre 2016 à 20h:

Le parrain des Enchanteuses : Lastivouil

De la mode

  • Folamour toujours : la collection d’automne présentée par Les Enchanteuses et Les Dames de Charmes

Du théâtre :

  • Il était une fois Les Enchanteuses par Les Enchanteuses et leurs amies
  • Le petit prince : les enfants du théâtre de l’Anaphore

Du chant :

  • Amandine et Les Enchanteuses
  • Allégria Sylvie Hugon et Fabrice Petit
  • Les Sylvies
  • Lastivouil

De la danse :

  • Hip hop : les garçons de l’Us Danse et Fitness
  • Pole Danse avec Sophie
  • Les numéros surprises de Véronique

Du burlesque et de l’effeuillage burlesque

  • Les dames de Charmes et Les Charmants

 

A l’entracte un buffet « Tout Bon Tout Bio » : potion magique et gâteaux fait maison

Ils participent, ils nous accompagnent 

  • Cocconut music
  • Annabelle Penin : Théâtre de l’Anaphore
  • Bruno Soulet : Coyote Minute
  • Amandine, l’atelier du chant et de la voix
  • Sophie : So pôle Danse
  • Véronique : Us danse et fitness
  • Sylvie Allégria et Fabrice Petit : une amitié en chanson

Nos partenaires (liste en constante évolution)

  • L’enseigne Folamour et Bulle
  • Shooting photos réalisé par le Centre Culturel des Arts Visuels : l’association Dateliers.
  • Coiffure : Coiffetsens et l’atelier de coiffure Cyril
  • Maquillage : institut Essence et Sens
  • CEI et maquillage : Belle et Lui
  • La Biocoop du Pays Santon
  • Lumière : ELM prestations
  • Antoine Le Coursier
  • Quadri Express
  • Espace Culturel Leclerc

 

exemple vidéo

Les vraies princesses portent des baskets

Un nouvel atelier dès septembre: gym douce, gym adaptée … peut importe .

L’important c’est de permettre à des personnes malades, fatiguées de « Bouger, penser, parler, tout dans (ou en)  le mouvement », faire du sport comme on dit dans le monde des biens portants.

Pourquoi?

  • pour améliorer son hygiène de vie, apprendre à gérer la fatigue et se renforcer au niveau musculaire.
  • pour gagner en autonomie
  • pour sortir de l’isolement lié au manque d’exercice

Quand?

2 mardis par mois à 14H30

Vous pensez que le sport ce n’est plus pour vous …. que les douleurs , la perte d’autonomie sont un frein…rejoignez nous…

 

b

ENTRAIDE, PARTAGE, SOLIDARITE

Groupe de Parole du 23 juin 2016

SUR QUEL DOMAINE ?

– l’argent, le temps, la disponibilité (écoute)

DEFINITIONS :

L’entraide : Donner / recevoir.

Le partage : Matériel, intellectuel.

Solidarité : Etre ensemble dans un but, sur une action,. Soutenir une idée, un concept, une personne, un groupe. Participer.

DOMAINE PAR DOMAINE

Le Temps

– Savoir hiérarchiser ses obligations, pour trouver du temps.

– Ne pas profiter du temps que l’on a pour ne rien faire.

– C’est parfois un métier, Prise en charge de l’entraide par la société.

– Passer du temps ensemble.

– Parler, s’écouter, passer du temps avec des gens qui sont hors de notre entourage.

– Se relayer pour assurer une permanence de l’offre.

– Proposer des projets participatifs pour le bien commun.

L’Argent

– Donner ce dont on a plus besoin à ceux qui en ont besoin.

– Partager ce que l’on a (nourriture, biens)

– Pots communs.

– Appel à la solidarité financière

– Ce sont les subventions , institution, organisme de collecte.

– Faire participer, organiser la collecte, même symbolique.

Différence entre donner à des institutions Locales

Nationales Bien organisées pour la collecte.

Internationnales

La disponibilité

Matérielle et Morale

– Etre tourné vers l’autre.

– Etre concentré sur ce que l’on fait.

– Adapter son emploi du temps, son parcours pour aller chercher quelqu’un.

– Décrocher le téléphone quand il sonne.

– Répondre aux courriers, emails….

– Attention à ne pas être trop disponible (profiteurs)

Présents : Marie Claude, Martine, Sylvie, Colette, Michéle Dupuy, Nathalie M.+

Vivre comme après

Vivre comme aprés

Le concept :

Aprés n’est pas comme avant.

Que se passe t il si on essaie de vivre comme avant. ?.

  • On est freiné par les doutes sur la véracité du diagnostic de guérison.
  • On peut être perçu comme quelqu’un de contagieux (se) ; comme quelqu’un de fragile, être infantilisé(e),
  • On a perdu certaines capacités, organes…..
  • On n’est pas accompagné(e) assez longtemps
  • On n’a pas la même image.
  • On nie qu’il se soit passé quelque chose.
  • On fuit en avant.
  • On a du mal à savoir qui l’on est vraiment.
  • On risque d’être rattrapé(e) par la dépression longtemps après.
  • On refait les mêmes erreurs
  • Quand la maladie est chronique, on n’a pas de pendant, pas d’après
  • On s’épuise parce qu’on  a pas les mêmes ressources

Comment faire, s’organiser, pour bien vivre comme après ?

  • Faire le tri des gens qui nous sont toxiques.
  • Se réapproprier son corps: l’accepter tel qu’il est ;
  • Se réconcilier avec son image ;
  • Accepter son handicap
  • Apprendre à faire autrement.
  • Retravailler sa relation aux autres
  • Adapter son discours ;

Prendre en main sa vie, mieux qu’on ne l’a jamais fait ;

Prendre conscience que la vie peut s’arrêter du jour au lendemain ;

Relativiser ;

Ne pas reproduire ce qui n’était pas bon.

Comment accepter son corps comme il est ?

Conseil en image ;

Effeuillage ;

Sport ;

Profiter d’une sexualité agréable pour jouir de son corps.

Comment apprendre à faire autrement ?

Accepter

Partager ses expériences avec les autres ;

Changer d’objectifs, viser autres choses

Présents au Groupe de parole du 28/04/2016 :
Michéle Dupuy, Martine, Marie-Claude, Michel, Charlotte, Colette et Fabrice.

Conseil en image avril 2016 – Acte 1

20160409_180325
Les participantes s’expriment:
  • J’ai apprécié l’atelier, il a été très instructif pour ma part, ces explications étaient claires, adaptés à notre niveau , maintenant je n’ai plus de secret pour les couleurs et notre morphologie!! Hélène
  • Merci à Isabelle pour son regard avisé et ses conseils d’experte. Même  si je ne cherche pas spécialement à être à la mode, je suis bien contente d’avoir compris ce qui pouvais m’aller ou pas et pourquoi. Et être bien dans ses vêtements est une première étape pour un cercle vertueux engendrant bien être,  audace, affirmation, bonheur! Marion
  • J’ai apprécié ces conseils concernant les couleurs et la morphologie, c’était des sujets tout à fait inconnus pour moi. Pour ma part, je compte bien mettre en pratique les notions qui ont été abordées.En ce qui concerne le maquillage, c’était un peu trop court pour pouvoir bien comprendre ce qui nous convient, mais ça, on le savait, il a été clairement expliqué que ce n’était qu’une approche.J’ai passé un agréable moment et les explications de l’intervenante ne manquaient pas d’intérêt, donc, une réussite pour moi. Sandrine
  • Pleins de bons conseils tant sur les couleurs de chacune et sur la façon de s’habiller et de se maquiller. Prof très agréable, bonne ambiance. Martine

 

  • Après midi enrichissante avec des conseils personnalisés tant sur les couleurs et formes de vêtements qui nous mettent en valeur sans nous transformer… Une intervenante très sympathique, bref un moment très agréable. Anne Laure

 

  • Encore une fois, je renouvelle mon plaisir d’avoir partagé avec vous toutes ces prémices mais néanmoins « bases indispensables » à la connaissance et à l’application du conseil en image (Image perçue, Image renvoyée). Avec tout ce que cela implique de travail, de persévérance, de courage et d’estime de soi…
    Ravie d’avoir rencontré (à nouveau et comme toujours dans mon métier) des personnes qui ne soupçonnent pas la force qu’elles ont en elles et le pouvoir qu’elles peuvent distiller, pourvu qu’elles en aient la motivation et l’envie. Je souhaite avoir doucement bousculé certains adages, concepts et certitudes. Qu’elles soient aventureuses ! Je reste bien-sûr à leur disposition. Isabelle Nayl-Villesuzanne

20160409_133952

La Santé en Marche: samedi 19 mars 2016

Affiche 19 mars 2016

 

Départ devant la maison du Gouverneur site Saint Louis

Départ devant la maison du Gouverneur site Saint Louis

 

En longeant la Charente

En longeant la Charente

  Arrêt place Bassompierre

                                                     Arrêt place Bassompierre

Pause triporteur

Pause triporteur

100 personnes réunies sous le soleil samedi pour « La Santé en Marche »
Merci à tous pour votre participation, pour votre générosité et votre fidélité.
Merci à Alain et Fontcouverte en Marche ( à bientôt pour de nouvelles aventures)

Bravo à Céline et Lucie: nos 2 bénévoles organisatrices motivées, elles ont prouvé qu’ aux « Enchanteuses « tout est possible »

Merci à Olivier pour son cocktail et son accueil à L’Epouvantail .

Entre ciel et Lou

« Entre ciel et Lou » est un bol d’air marin, un livre qui donne le sourire et pas le mal de mer
Il donne envie de Bretagne, d’île dans le Morbihan, de goélands, de gros pulls, d’espoir, de crêpes camembert caramel au beurre salé, d’amour, d’amitié, de solidarité, d’entraide, de saxophone, de lien, et de caresser un chien
On rêve d’une île, et un jour on la trouve…
Lorraine Fouchet